Efficacité énergétique

Par la rédaction - Lundi 27/02/2012
0 votes
2477 lectures
0 commentaires
VOTER
0

Rénovation énergétique : une voie d’avenir

Près de 70 000 professionnels (équivalents temps plein) devront être mobilisés pour répondre à la demande en travaux (y compris conseil) d’efficacité énergétique des bâtiments sous 2 ans. Des progrès sont attendus sur l’approche globale des travaux.

Quand le bâtiment se met au vert

Le projet « Maisons de l’Emploi et Développement Durable » mené par l'Ademe et l’Alliance Villes Emploi sur 3 territoires (Lille, Bayonne, Grand Nancy) montre un besoin croissant en compétences et main-d'oeuvre dans le secteur de la construction, premier concerné par les évolutions réglementaires liées à l’environnement.

Autre enseignement : le marché de l'efficacité énergétique a de beaux jours devant lui. Si le potentiel de ce marché devrait rester stable jusqu’en 2014, la part du chiffre d’affaires liée à l’efficacité énergétique et aux énergies renouvelables devrait elle croître de 47 à 330% selon les territoires.

Les maîtres d’ouvrage, particuliers et collectivités, connaissent mal ces nouvelles réglementations et auront de plus en plus recours aux professionnels, en matière de conseil, comme pour la réalisation des travaux. D’ici 2014, ce sont près de 70 000 professionnels (équivalents temps plein) qui devront être mobilisés pour répondre à la demande.

« Ces nouveaux besoins en compétences nécessitent que la profession évolue et ce, dans tous les corps de métier, notamment la maçonnerie, la plomberie, le chauffage ou encore la menuiserie », selon l'Ademe.

« La performance énergétique ne sera au rendez-vous que si une approche globale de l’ensemble du bâtiment est réalisée » : techniques et matériels mis en œuvre complémentaires, mise en place de synergies, amélioration des résultats et meilleure rentabilité à investissement égal. Or, cet audit a révélé que peu de professionnels sont aujourd’hui en mesure de faire face à cette demande d’approche globale.

Plus d’informations sur le site de l’Ademe.