Habitat

Par la rédaction - Lundi 11/04/2011
0 votes
2644 lectures
0 commentaires
VOTER
0

Performance énergétique : bonne aussi pour le loyer

L’étude réalisée par la société LocService montre une incidence directe du DPE sur le niveau du loyer demandé, avec des différences assez significatives selon la catégorie du bien immobilier.

Image de l'actualité "Performance énergétique : bonne aussi pour le loyer"
© beboy - fotolia.com

Le loyer moyen des biens étudiés s’élève à 620 euros, charges comprises. Mais cette moyenne évolue selon la performance énergétique du logement. Le loyer moyen des locations classées A ou B (les plus économes) se situe à 665 euros, contre 630 euros pour un logement étiqueté C ou D, et seulement 591 euros pour une location avec une classe énergie F ou G (qui correspond aux logements les plus énergivores). Soit, toutes choses égales par ailleurs, un écart de plus de 12% entre la moyenne de la première catégorie et celle de la dernière.

L’enquête confirme par ailleurs la piètre performance énergétique du parc locatif français : les locations étudiées sont classées à plus de 70% entre C et E, et à 16,5% entre F et G. Et si les logements performants représentent plus de 10% de l’échantillon, c’est avant tout parce que les locations analysées proviennent pour beaucoup de propriétaires ayant investi dans du neuf.

Cette étude a été réalisée par la société Locservice sur un échantillon de 9 000 logements du parc locatif privé, loués directement entre particuliers (sans l’intermédiaire d’une agence), et dont le propriétaire a fait réaliser le Diagnostic de performance énergétique (DPE).

Source : Lavieimmo.com