Enquête

Par la rédaction - Lundi 06/06/2011
0 votes
2554 lectures
0 commentaires
VOTER
0

DPE : plus de 3 logements sur 4 seraient énergivores

85% des logements afficheraient une étiquette énergie comprise entre D et F. C’est ce qui ressort d’une enquête réalisée par le réseau de diagnostiqueurs Ex’im sur la base de 100 000 diagnostics de performance énergétique (DPE)

Image de l'actualité "DPE : plus de 3 logements sur 4 seraient énergivores"

Pour Ex'im, la consommation moyenne des logements français, pour le chauffage, l'ECS et le rafraîchissement, se situe aux alentours de 240 kWh d'énergie primaire par m² et par an, ce qui correspond à la lettre E sur l'échelle de l’étiquette énergie.

Les logements classés en A ou B restent une exception (moins de 2%). Il s'agit des bâtiments les plus récents, souvent équipés de dispositifs utilisant des énergies renouvelables (panneaux solaires, géothermie, etc.). A l’autre extrémité, les logements classés en G représentent quant à eux 5%

Les diagnostics ont été réalisés, pour les logements avec chauffage collectif, avec la méthode dite des factures (utilisation des factures pour estimer la consommation réelle) et, pour les autres, la méthode "3CL" (basé sur la description du logement et estimant une consommation conventionnelle).

Le DPE, obligatoire dans toute annonce immobilière depuis le 1er janvier 2011, est pour 80 % des Français un critère de choix « important » lors d’une acquisition immobilière, selon une récente enquête Ifop.